Un régiment spinalien dans la Grande Guerre.

31 juillet 2009

Présentation et remerciements.

                   presentation

Ce blog est dédié aux humbles qui auraient certainement préféré continuer de pousser la charrue et cultiver leurs champs pour nourrir les leurs. Aux artistes qui ne purent jamais achever leurs œuvres. Aux savants qui gardèrent leurs inventions dans un petit coin de leur tête et qui ne purent jamais les réaliser, et à tous les autres…

 N‘oublions pas les mères, les épouses et les maitresses des hommes qui ont été engagés dans la Grande Guerre de 1914-1918.Souvent, elles durent porter le lourd fardeau des drames de la « petite histoire dans la grande histoire ». Comme pour tous les autres conflits, les femmes des combattants eurent à souffrir de cette guerre et restèrent bien souvent silencieuses dans les écrits un siècle plus tard... 

 

Que de destins brisés ! 

 

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue sur le blog du 149e R.I..  

 

Tout a débuté par une recherche généalogique pour combler les « blancs » de l'histoire familiale. Ensuite, il y a eu la découverte d'un ancêtre qui appartenait à ce régiment.

Son nom, Camille Foignant, est inscrit sur le monument aux morts de la ville d’Épinal à côté de celui de son frère Marcel. Le premier de mes grands-oncles Camille, soldat au 149e R.I., a été tué en novembre 1914 sur le front belge.

Le second, Marcel qui servait dans le 407e R.I., est décédé en mai 1918 à l’hôpital d’évacuation n° 18 à Couvrelles dans l’Aisne. 

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’histoire de Camille et  de la famille Foignant, vous devrez cliquer sur l'image pour avoir accès à la page correspondante.

Camille Foignant (1891-1914)

Après avoir consulté quelques documents, j’ai eu la chance de trouver un exemplaire de l'historique de ce régiment chez un bouquiniste. Par la suite, j’ai pu lire deux ou trois ouvrages concernant de près ou de loin l’histoire du 149e R.I., et l'aventure commence pour essayer d'en savoir plus... Après mûres réflexions, je n'ai pas trouvé de meilleure idée que de créer ce blog pour raviver le souvenir des Vosgiens, des Parisiens, des Berrichons, des Jurassiens et des Ardéchois qui composaient cette unité. Ces hommes constituaient le plus gros du contingent de ce régiment, à l’aube du conflit jusqu'aux terribles pertes des combats des mois de mai et de juin 1915 du côté de Notre-Dame-de-Lorette. Par la suite, le régiment perdra de son « identité régionale ». 

 Je tiens à remercier les nombreuses personnes qui m'ont apporté leur aide précieuse avec générosité et sans compter. Particulièrement celles qui m'ont aidé à clarifier la "reconstruction " de certains passages du parcours du 149e R.I. (elles sauront se reconnaitre). Je remercie également toutes les familles et tous les passionnés qui m'ont communiqué sans aucune hésitation leurs documents, leurs photos ou encore les témoignages et les lettres qui ont été écrites par les anciens du régiment. Une chaleureuse poignée de main à tous les photographes qui ont eu la gentillesse de prendre sur leur temps, et qui se sont déplacés dans les différentes nécropoles et cimetières de France et de Belgique. Grâce à leur travail, l'album photo intitulé « La Grande Nécropole » continue de s'enrichir au fil du temps. 

 

Mais avant tout, il me faut citer le Service Historique de la Défense qui se trouve à  Vincennes, sans qui ce petit travail de mémoire n’aurait jamais pu voir le jour. Il est très important de rappeler que ce dernier a eu la riche idée de rendre accessibles les journaux de marches et des opérations sur Internet. Cela donne maintenant la possibilité à tous d’accéder en quelques secondes à ces précieux documents, pour tous ceux qui s'intéressent de près ou de loin à cette période de l'histoire. Il faut savoir que les J.M.O. sont de véritables sésames pour comprendre les différents mouvements de troupes, les dates des combats, les périodes de repos et bien d'autres choses encore. C'est une source impressionnante d'informations. 

 

Hélas, le J.M.O. « fantôme » du 149e R.I. a disparu depuis fort longtemps. A-t'il été détruit durant la guerre ? A t'il été considéré comme « prise de guerre » lors d'une attaque allemande ? A-t'il été « emprunté » et jamais restitué après-guerre ? Cela restera, certainement encore longtemps, une énigme. Seule subsiste la période d'août 1914, ce qui reste bien « maigre » pour comprendre le parcours du régiment tout au long du conflit. Quant au J.M.O. de la  85e brigade, il reste peu généreux en détails précis.  

 

Voici maintenant quelques explications pour utiliser au mieux ce que vous pouvez voir sur cette page.

 

Dans la colonne de gauche se trouvent les différents liens qui vous permettront d'accéder à la « mémoire ancienne » du blog. Tout en haut, vous pouvez voir la rubrique « derniers messages ». Elle vous donne la possibilité d’aller directement sur les 15 textes les plus récents qui ont été mis en ligne. Elle est suivie d’une galerie d'images contenant les albums-photos du régiment pour les années 1902, 1905, 1908 et 1909. Quelques portraits de soldats et d'officiers, ainsi que des cartes postales antérieures à la guerre y sont également consultables. Les sépultures de nombreux hommes du 149e R.I. peuvent se voir dans les albums qui s'intitulent « La Grande Nécropole du 149e R.I. ». Cette série d'albums est immédiatement suivie de la rubrique « Archives » qui possède un classement pas mois de parution. De nombreux thèmes divers et variés sont regroupés sous l’étiquette « Catégories ». À titre d’exemples, vous pouvez facilement retrouver les documents envoyés par les familles des descendants de soldats du 149e R.I.. Il y a également le sujet « parcelles de vie » qui aborde les destins individuels des officiers, sous-officiers et hommes de troupe et bien d’autres choses encore. 

 

Dans la colonne de droite il y a d'autres liens qui permettent de visiter les blogs et sites « amis » qui sont consacrés au 149e R.I., à d'autres régiments et à la Grande Guerre.

 

La fonction « tag » reste très utile. Elle permet de rassembler l'ensemble des sujets en fonction des lieux et des années. Il suffit, par exemple de cliquer sur le lien « Artois juin 1915 » et vous pourrez lire tout ce qui touche à cette période dans le secteur du Pas-de-Calais.

 

La colonne centrale, quant à elle, est la vie proprement dite du blog. Elle se nourrit, au fil des mois, de  nouveaux textes, photos et documents qui y sont déposés régulièrement. 

Avec mes plus vifs remerciements aux personnes et aux associations suivantes, pour leurs aides et leurs contributions.

Elles ont permis la construction  de ce blog  pour que le souvenir et  la mémoire des hommes du 149e R.I. dans la tourmente de la Grande Guerre ne sombrent pas trop vite dans l’oubli.  

Mesdames : M. Alzingre, S. Augier, N. Bauer, M. Bordes, D. Fargues, E. Gambart, A.M. Lalau, C. Leclair,  A. Malfoy, S. et O. Martel, A.C. Mazingue-Desailly, C. Paulhan, F. Tabellion et M. Yassai.       

                                                                              

Le service historique de La Défense de Vincennes (S.H.D.), l'association « Bretagne 14-18 », le site « pages 14-18 » et le collectif « Artois 1914-1915 ». Les directions interdépartementales des anciens combattants de Bordeaux, de Limoges, de Metz, de Montpellier, de Strasbourg et de Rouen. L'établissement de communication et de production audiovisuelle de la défense (E.C.P.A.D.), Google Earth, les archives municipales d'Épinal et le conseil départemental de la Haute-Marne, les mairies de Belfort, de Béziers, d'Épinal et de Saint-Nabord. 

 

 Messieurs : S. Agosto, F. Amélineau, J.C. Balla, J. Baptiste, P. Baude, P. Blateyron, J.M. Bolmont, D. Browarski, A. Carobbi, P. Casanova, A. Cesarini, J.N. Chapron, J. Charraud, A. Chaupin, T. de Chomereau, M. Clément, T. Cornet, J.N. Deprez, C. Didierjean, J.F. Durand, M. Embry, B. Étévé, C. Fombaron, J. Foussereau, N. Galichet, O. Gerardin, D. Gothié, D. Guénaff, J. Huret, G. Lalau, P. Larbiou, V. Le Calvez, E. Mansuy, Y. Marain, R. Menvielle, G. Monne,  R. Neff, G. Noël, A. Orrière, A. de Parseval,  F. Petrazoller, H. Plote, M. Porcher, P. Pruniaux, R. Richard, L. Rico, J. Riotte, S. et D. Robit, O. Sautot, E. Schaffner, E. Surig, M. Vassal, C. Terrasson et G. Watbled. 

 

La  famille Aupetit et la famille Destour.

 

Cette liste s'agrandira au fur et à mesure des découvertes futures. 

Denis Delavois                                                                                                                                                                     

Posté par amphitrite33 à 16:36 - Commentaires [3] - Permalien [#]