Livres d'or 7

À l’intérieur de ces trois livres d’or figure un nom de soldat du 149e R.I..Les notices concernant ces hommes sont, une fois de plus, très mal renseignées.

Livre d’or de l’académie d’Alger

Marie Auguste Xavier Graillet : instituteur à Bône, soldat puis caporal au 149e R.I..

« Soldat toujours brave et plein d’entrain. Deux fois blessé (ordre du régiment, 10 juillet 1917) »

Disparu le 15 juillet 1918 au Trou Bricot (Marne).

Livre d’or des anciens élèves des écoles dominicaines d’Albert Legrand, d’Orgueil (Seine), de Lacordaire et Saint-Dominique (Paris)

Maurice Reigneau : sous-lieutenant au 149e R.I. tué au fort de la Malmaison (Aisne), le 23 octobre 1917.

« Le séjour aux tranchées est pénible, mais l’on n’y pense pas, c’est pour la France, c’est pour la victoire finale que nous travaillons et nous ne devons pas penser à nous-même. Je ne désire qu’une chose : voir une trouée faite, et aller chevaucher dans les lignes des Allemands, leur couper les vivres, le ravitaillement. Pourvu que Dieu continue à nous aider, et que la victoire soit proche (lettre au P. Le Roy) »

Livre d’or du Lycée de Montpellier

Félix Reboul : né le 21 octobre 1887 à Saint-Geniès-des-Mourgues (Hérault). Garçon d’infirmerie depuis 1909. Mort pour la France.

Soldat au 149e R.I., il tombe, mortellement frappé, le 17 août 1915 à Aix-Noulette. La Médaille militaire a été attribuée à sa mémoire, avec la citation suivante :

«Très bon soldat, ayant toujours fait preuve des plus belles qualités. Tombé au champ d’honneur, le 17 août 1915 à Aix-Noulette.»

Références bibliographiques :

« Académie d’Alger morts pour la France » 1914-1918.

Père Métayer dominicain. « Nos anciens élèves des écoles dominicaines d’Albert Legrand, d’Orgueil (Seine), de Lacordaire et Saint-Dominique (Paris). « Ce qu’ils furent… Ce qu’ils nous disent…» Lyon, imprimerie des missions africaines, 150 cours Gambetta.1934.

Association amicale des anciens élèves du lycée de Montpellier. Livre d’or du lycée guerre 1914-1919. Montpellier, imprimerie de la manufacture de la Charité. La Pierre Rouge.1927.

Un grand merci à M. Bordes et à P. Baude.