Journee_du_4_avril_1916

D’importants mouvements de troupes ont commencé dans la nuit du 3 au 4 avril 1916 dans la zone occupée par la 43e D.I.. Ils vont se poursuivre tout le long de la journée et durant la nuit suivante, parfois gênés par les tirs d’une artillerie allemande qui reste virulente.

Le 2e bataillon du 158e R.I. est maintenant entièrement positionné sur la ligne des retranchements R2, R3 et R4. Ses deux compagnies qui se trouvaient aux abris du ravin ont rejoint celles qui étaient déjà en place dans ce secteur.

Le 2e bataillon du 149e R.I. a remplacé les débris du bataillon Magagnosc situés près de l’étang de Vaux-devant-Damloup avec ses 6e et 7e compagnies. Les restes des 1ère, 2e, 3e et 4e compagnies sont en attente de relève. Les deux autres compagnies du bataillon Schalck ont pris le relais des deux compagnies du 1er bataillon du 158e R.I. qui étaient positionnées dans le sous-secteur nord, à la disposition du 31e B.C.P..

Il y a de fortes probabilités pour que les restes du 1er bataillon du 149e R.I. aient  été quelque temps positionnés dans le secteur de R4 à la place de la compagnie du 1er bataillon du 158e R.I., mais la lecture des documents consultés ne permet pas de le confirmer à 100 %.

Le 1er bataillon du 158e R.I. s’est porté en réserve aux abris du ravin.

Carte_1_journee_du_4_avril_1916

Dans la nuit du 4 au 5 avril 1916, le 6e bataillon du 323e R.I. vient remplacer le 2e bataillon du 158e R.I. ainsi que les derniers éléments du 1er bataillon du 149e R.I. qui sont encore dans le secteur de la première ligne.

Le 5e bataillon du 323e R.I., qui a été mis a la disposition de l’officier commandant la 85e brigade, a reçu l’ordre de venir occuper le secteur au sud-est de Vaux pour aller relever le 3e bataillon du 149e R.I.. Seuls le chef de bataillon et la 18e compagnie ont réussi à gagner la première ligne. Les 17e, 19e et 20e compagnies ont dû faire demi-tour pour rejoindre le fort tunnel de Tavannes.

Carte_2_journee_du_4_avril_1916

Le 3e B.C.P. relève le 10e B.C.P. dans le secteur de la 85e brigade.

Du côté de la 70e D.I., la division positionnée à la gauche de la 43e D.I., le 74e R.I. poursuit son attaque commencée la veille. Il est en train de reprendre du terrain à l’ennemi.

Sources :

J.M.O. de la 43e D.I.. S.H.D. de Vincennes. Réf : 26 N 344/5.

J.M.O. de la 70e D.I.. S.H.D. de Vincennes. Réf : 26 N 394/1.

J.M.O. de la 5e D.I.. S.H.D. de Vincennes. Réf : 26 N 268/9.

J.M.O. de la 85e brigade. S.H.D. de Vincennes. Réf : 26 N 520/12.

J.M.O. de la 86e Brigade. S.H.D. de Vincennes. Réf : 26 N 520/14.

J.M.O. du 1er B.C.P.. S.H.D. de Vincennes. Réf : 26 N 815/2.

J.M.O. du 10e B.C.P.. S.H.D. de Vincennes. Réf : 26 N 819/4.

J.M.O. du 31e B.C.P.. S.H.D. de Vincennes. Réf : 26 N 826/26.

J.M.O. du 28e R.I..S.H.D. de Vincennes. Réf : 26 N 603/5

J.M.O. du 74e R.I.. S.H.D. de Vincennes. Réf : 26 N 660/13.

J.M.O. du 158e R.I.. S.H.D. de Vincennes. Réf : 26 N 700/11.

J.M.O. du 323e R.I.. S.H.D. de Vincennes. Réf : 26 N 750/2.

Les archives du Service Historique de la Défense ont été consultées.

Pour en savoir plus sur l’engagement du 74e R.I. durant les combats d’avril 1916, il suffit de cliquer une fois sur l’image suivante pour accéder au blog de S. Agosto.

Blog_Stephan_Agosto

La carte qui se trouve sur le montage provient de la série 26 N 70/7,  place de Verdun. Groupement D.E. : cartes et plans ; opérations du groupement Mangin devant Verdun.

Le portrait du lieutenant Louis Céleste Gabriel Canon qui commande la 4e compagnie du 149e R.I.  provient de ma collection personnelle.

Le plan qui figure sur le montage est extrait de l’ouvrage « La bataille de Verdun expliquée sur le terrain et par les cartes » du colonel Marchal et du capitaine Forestier. Éditions H. Frémont  et fils.

Le fond utilisé pour les deux cartes réalisées provient du J.M.O. du 28e R.I..

Un grand merci à M. Bordes, à S. Agosto, à A. Carobbi, à A. Orrière, à M. Porcher, et au Service Historique de la Défense de Vincennes.